La suspension : pratique BDSM et fétichiste spectaculaire

La suspension est un jeu érotique très apprécié chez les adeptes du BDSM, la pratique n’a pas de limite, elle reste liée à l’imagination débordante du dominant.

Les techniques de suspension vont beaucoup plus loin que la simple mise en lévitation avec des cordes comme l’on pourrait en rencontrer dans le milieu du bondage. Il est nécessaire d’avoir recours à du matériel adéquat pour obtenir une suspension verticale, horizontale ou encore inversée, chacun des adeptes y trouvant son compte. Dans les milieux BDSM, la suspension utilisée dans une optique de rapports sexuels offre aux adeptes vulnérabilité et totale incapacité à échapper à son mètre ou à sa maîtresse.

Il existe une multitude de techniques en suspensions BDSM, les débutants opteront plutôt pour la suspension dite « partielle », ici le danger reste limité, une partie du corps restant en contact avec le sol, mais cela demande tout de même une certaine technique concernant la répartition des masses. D’autres techniques de suspension partielles comme la suspension par les pieds, par le dos, les bras, restent très utilisées, le tout en rapport avec l’endurance de l’esclave.

Il existe des positions élémentaires dans le monde feutré des suspensions BDSM qu’il est nécessaire de maîtriser avant d’entrer dans la ronde érotique.

La suspension verticale

La plus courante, l’esclave est élevé via poignets, cuisses et les chevilles, il est nécessaire alors de s’assurer que le système mise en place n’apportera ni blessure, ni entrave à la circulation sanguine. Cette suspension et les jeux qui s’en suivent restent brefs, la tension sur les poignets conduit à une élongation du corps. La suspension verticale doit être faite dans des conditions de sécurité absolues et un bon confort pour le ou la dominé(e).

La suspension Horizontale

Le corps de l’esclave est levé horizontalement avec cordes et menottes. Ce sont les chevilles et les poignets qui supportent toute la pression, mais parfois d’autres parties. Certaines suspensions sont effectuées en duo, pour une répartition plus juste des poids. Ce type de suspension très éprouvant ne dure guère longtemps, les contraintes étant trop fortes et dangereuses.

Les risques liés à la pratique de la suspension BDSM

Cette pratique demande toujours une attention particulière sur les règles de sécurité, attention aux chutes, l’accident le plus fréquent. Le matériel utilisé doit être d’excellente qualité. Des problèmes de circulation sanguine peuvent également apparaître, il est donc impératif de s’entourer des meilleures conditions pour jouir à fond de ce jeux érotique de plus en plus prisé. Prenez de la hauteur pour de nouvelles sensations, les accessoires sont nombreux, chacun devrait y trouver son plaisir.